skip to main content

"VIVRE" 2018 Juillet Aout Abbaye de Sylvacane Roques d'Antheron


Exposition "VIVRE" Abbaye de Silvacane (La Roque d'Anthéron) du 14 juillet au 24 août 2018

Jean Bernard Métais est un magicien du vin et un artiste à haute teneur spirituelle, C'est un personnage atypique, hors école. Il développe depuis plus de 40 ans une oeuvre tenace minimaliste et sensuel.
Dans toute son oeuvre, Métais explore et matérialise le temps qui passe. Voyageur insatiable, cet homme pour qui le monde est son jardin s’intéresse inlassablement aux lieux et aux êtres qu'il rencontre .  Le vieillissement des choses, le monde en mutation sont scrutés au quotidien par cet artiste têtu.
A travers son oeuvre au long cours nous trouvons entres autres, ses étranges photos de fonds de cuves des vins qu'il vinifie depuis plus de 40 ans. Chaque année, avec le même cadrage rigoureux Il capte cette vivace nature vineuse qui déroule son irrémédiable programme.  Sans crier gare, chaque cliché est un monde en soit, un instant de vie secrète et mystérieuse qu'est l'alchimie du vin en gestation.  Dans ce somptueux écrin minéral Cistercien de Silvacane les photos de Metais fascinent, elles nous montrent une scène étrange, chaque cliché semble habité d'une vie autonome. Ces fonds de cuve nous regardent à travers leurs iris cellulaires magnétiques et multicolore comme des êtres vivants .

Cyril Putman Juillet 2018


LE CUVIER DE JASNIERES ou portrait de famille 1976/ 2018
Collection de l’artiste. PHOTOS 110 x110 CM et 105 x105 cm et 95x95cm
Jean Bernard Metais Le Mans 1954
Le sculpteur et plasticien Jean-Bernard Métais, dont les œuvres monumentales sont visibles dans le monde entier, se passionne pour la transmutation des vins. Voilà 40 ans qu’il plonge son objectif au droit de ses cuves de vinification, attentif à la maturation du moût, aux premiers bouillonnements, à l’éclaircissement d’un soutirage à l’autre…Jean Bernard Métais appelle aussi ces photographies « portrait de famille ».

1 -"SANS QUE LE CIEL NE BOUGE LES ETOILES TITUBENT " 2018
JB METAIS Le Mans 1954.
Métal Inox et eau L ,60 m, l, 0,33 m h 0, 67 m,
Cette œuvre, créée en 2018 pour le bassin vivier de Silvacane, est une grande ligne d'écriture réalisée en métal poli miroir. Positionnée au centre et se déployant sur toute la longueur du bassin, elle s'inscrit sous 8 cm d’eau. Le sens de la lecture du texte est aligné vers la porte est de l'abbaye et de l'écoulement de la source qui alimente le vivier poissonneux. En fonction des remous de l'eau vive de la source et des mouvements du soleil, les lettres forment une sorte de longue ligne scintillante et argentée. Par des effets d'ombres et des contres champs d'éclairages naturels, nous assistons parfois à la disparition partielle de cette ligne de mots dans le bassin. Cette apparition /disparition du texte, donne à cette œuvre, une poésie joyeuse et facétieuse. Ce "texte d’eau" nous propose d'observer l'immobilité du ciel et les étoiles qui chancellent et dansent sur le site de Silvacane. Ces mots agissent au cœur même du bassin invitation au rêve, résurgence hors du temps.

3-VIVRE 2018 . JB Metais le Mans 1954
Verre soufflé, câbles, vin blanc et vin rouge. hauteur: 0,80 m, longueur: environ 10 m
Production Erick Elaine .
Cette œuvre créée spécialement pour le dortoir de l'abbaye de Silvacane s'inscrit dans la série des « êtres mots » et des « mots gelés ». Suspendue au centre du plafond en ogive et alignée dans la longueur du bâtiment , la pièce, composée de 5 grandes lettres en verre remplie de deux vins, blanc et rouge, s'inscrit dans l'espace comme une structure architecturale autonome. Grâce à l'utilisation des deux couleurs de vins , la pièce VIVRE, mi-flacon, mi-slogan, se lit comme VIVRE et IVRE. Cette double lecture offre ici une signification joyeuse et emphatique dans ce lieu cistercien. Ce mot renvoie aussi au dortoir des moines, lieu par excellence des rêves et des songes nocturnes ou sont enclos à jamais des milliers de vœux ,de désirs et de questionnement . Mots flottants, dans l’apesanteur du sommeil et de l’état de veille, VIVRE IVRE ont peut-être été une des questions existentielles restées enfouies ici. Métais, comme souvent dans son travail artistique, nous invite ici à la connexion des lieux et des êtres par l’imbrication du vin et du langage.

MY / MOI AUTOPORTRAIT DU MATIN 2016
Collection de l’artiste.
Jean Bernard Metais Le Mans 1954
Diamètre 0,70 m largeur 0,75 Verre soufflé, métal, pavé de leds numérique .
Production Erick Elaine
MY ou MOI s'inscrit dans la série des « êtres-mots" et des "petits miroirs » entrepris dans les années 1990. Depuis plus de 25 ans, Métais associe des textes, souvent courts, a des constructions hétéroclites et souvent drôles incluant différents matériaux issus soit d'objets déjà existants, à la manière de « ready made », soit produite spécialement pour l'œuvre , comme pour la pièce MY.

2- LE FUTUR EST DERRIERE 2016
Collection de l’artiste.
NEON, longueur 6 m hauteur 0,25
Production Erick Elaine .
Jean Bernard Metais Le Mans 1954
LE FUTUR EST DERRIERE appartient à la série des « êtres mots » née dans les années 1990. Le temps, au coeur du travail de Jean-Bernard Métais, situe cet oxymore dans le dortoir de Silvacane en écho à la pièce VIVRE . LE FUTUR EST DERRIERE fait écho a VIVRE ET IVRE . L’ensemble pose, dans ce lieu séculaire, une forme de question /affirmation et renvoie au temps qui passe.

Français

exposition

News

China (2012-2016)

Selected Artworks

Archives

photo

Project

Work in Sand

Video Presentation

About